Accueil / A propos d'Ecophon / Résistance à l'humidité

Résistance à l'humidité

Influence du climat

Influence of climate icon
  • L'humidité, la chaleur et l'activité microbiologique agissent sur un plafond

  • Une humidité relative trop haute n'est pas confortable pour les personnes

  • Des panneaux et accessoires spécifiques doivent être utilisés dans les environnements dits agressifs

 

La laine de verre constituant les panneaux Ecophon a subi un traitement hydrophobe. Elle n'absorbe ainsi pas l'eau par capillarité, et l'absorption de l'humidité de l'air est relativement faible. L'eau qui peut éventuellement s'infiltrer dans les panneaux (par exemple lors du nettoyage), sèche rapidement grâce à la structure ouverte de la laine de verre.

 
Functional demands, Influence of climate, illustration

1. Déformation de panneaux de plafond soumis à une humidité trop importante.

2. La laine de verre est l'un des matériaux les plus résistants à l'humidité. Ainsi, les panneaux ne subissent pas de modification de taille et restent plans dans des environnements très humides ou à humidité variable

Les systèmes d'ossatures et les accessoires Ecophon Connect sont également conçus pour supporter une haute humidité.

IMPORTANT
  • Les produits Ecophon doivent être entreposés en intérieur. S'ils doivent temporairement être entreposés en extérieur, ils doivent être protégés de l'humidité.

  • Si les panneaux doivent être collés, la température doit être de 10 - 25°C durant la mise en œuvre.

  • Les panneaux ont une résistance thermique. Cela peut influer sur la température et l'humidité relative dans la pièce et le plénum, et doit ainsi être pris en compte dans les conditions finales d'humidité et de chaleur. La ventilation du plénum empêchera la condensation de l'humidité

Température, teneur en vapeur d'eau et humidité relative (RH)  

L'humidité relative de l'air varie selon les périodes de l'année, la température et la zone climatique. L'humidité relative HR à un moment précis, exprimée en pourcentage, est le rapport entre l'humidité de l'air et l'humidité de l'air maximale à une même température. Une humidité relative de 100% signifie que l'air atteint le taux maximal d'humidité, sous forme de condensation par exemple, et une humidité relative de 0% indique qu'il n'y a aucune humidité dans l'air.

Lorsque l'humidité relative est haute, il y a un risque sérieux de condensation, à cause de la différence de température au-dessus du plafond. À 95% de HR et à 30°C, une chute de température de seulement 1°C provoquera la condensation. La présence d'eau sous forme liquide peut avoir des effets indésirables, tels que des tâches provoquées par les substances solubles à l'eau.

Il existe une relation physique entre la teneur en vapeur d'eau, la température et l'humidité relative. Plus l'air est chaud, plus il peut être chargé de vapeur (voir graphique).

Functional demands, Influence of climate, illustration

1. Teneur en vapeur d'eau (g/m3)

2. Température (°C)

3. HR

Relation entre la température, la teneur en vapeur d'eau et l'humidité relative

Plafonds conçus pour les zones humides 

Pour minimiser les risques de problèmes liés à la corrosion, aux moisissures et à l'esthétique d'un bâtiment, l'humidité relative ne doit pas excéder 70 à 80%, sauf de façon temporaire. Dans tous les cas, des environnements comportant une humidité relative supérieure n'offrent pas un bon confort pour les utilisateurs. Par comparaison, l'humidité relative moyenne d'une forêt par temps de pluie est de 75 à 90%.

Lorsque la vapeur augmente, comme dans les cuisines professionnelles, les locaux de services des piscines, les zones de douches ou dans l'industrie agroalimentaire, l'humidité peut augmenter de façon conséquente, et atteindre des pics de saturation, qui entraîneront la condensation. Dans ce type de locaux, il est indispensable d'effectuer une étude précise avant d'installer les systèmes de plafonds.

Tests d'humidité

Ecophon ne présente pas de résultats supérieurs à 95% de HR à 30°C, cela est dû aux méthodes d'essais. En effet, de très faibles variations au dessus de 95% entrainent des résultats imprécis. Les performances de chaque matériau peuvent être traduites par une courbe d'absorption. Cette courbe d'absorption progresse de façon exponentielle avec une haute HR, et une amplification extrême peut se produire. Ainsi, il est impossible de prévoir la proportion d'humidité restant dans les matériaux. C'est pourquoi les tests à une humidité relative de l'air supérieure à 95 % échoueront, l'humidité relative étant instable dans ces conditions, et les tests peu fiables. Les principaux organismes de recherche, tels que le SP (Swedish National Testing and Research Institute) et le TNO (Netherlands Organisation for Applied Scientific Research) ne peuvent effectuer ces tests au-delà de 95 % de HR.

 

Absorption isotherme

Functional demands, Influence of climate, illustration

1. Humidité contenue

2. Humidité relative (%)

3. Amplitude maximum

La norme EN ISO 12944-2 traite la classification des environnements principaux dans lesquels les structures d'acier sont exposées. Tous les systèmes d'ossatures et accessoires Ecophon Connect sont adaptés aux environnements classés C1 selon cette norme. Les tests sont effectués selon la méthode NORDTEST NT MAT 003. Ce test est considéré comme plus précis et plus sévère mais représente des conditions de tests plus réalistes que ceux utilisé pour la norme EN ISO 12944-2. D'après la norme EN 13964 - Plafonds suspendus, la corrosion est classée dans la catégorie protection des aciers. Cependant, il n'y a pas de corrélation entre la norme EN ISO 12944-2 et les environnements mentionnés ci-dessus.

Le système d'ossatures Connect C3 est pourvu d'une protection anticorrosion supplémentaire, qui permet son usage dans un environnement classé C3.

Micro-organismes et environnements extrèmes

L’apparence des systèmes de plafonds et leurs propriétés peuvent être altérés par des températures élevées et / ou humidité de l'air ou par des environnements avec des gaz agressifs ou d'autres substances. Dans le cas où l’entretien du plafond par projection d’eau est nécessaire, les systèmes spécifiques Ecophon Hygiene, sont vivement recommandés. Dans ces environnements, ainsi que dans des milieux un taux d’humidité de l’air élevé, il est conseillé d’utiliser un système avec une protection anti-corrosion supplémentaire, Ecophon Connect C3.
Les risques de moisissures et de bactéries sont un facteur important dans les environnements avec une humidité relative élevée. Les produits Ecophon ne constituent pas un support de reproduction naturelle de la moisissure et des bactéries. En gardant l'environnement du plafond propre, et avec un climat contrôlé en dessous du taux d'humidité et de température critique, le risque de production de micro-organismes est considérablement réduit.

Conditions de développement de moisissures et bactéries

Functional demands, Influence of climate, illustration

1. Humidité

2. Température

3. Terrain de croissance

= Risque de moisissures et bactéries

Le développement microbien a été testé sur les panneaux Ecophon selon les normes suivantes :

  • ASTM G 21-96
  • ISO 846 (methode C)
  • EN 13697.

ASTM G21-96

Cette norme concerne l’évaluation de la résistance des matériaux à la moisissure. Le matériau testé est placé sur une source de carbone qui contient un mélange de cinq types de moisissure. Ces éléments sont :

  • Aspergillus niger
  • Penicillium pinophilum
  • Chaetomium globosum
  • Gliocladium virens
  • Aureobasidium pullulans

Cette même source de carbone sur laquelle le matériau est placé est également répartie sur la surface. Le matériau testé est ensuite conservé à 28°C, dans une humidité relative supérieure à 95%, pendant 28 jours.

Le développement de moisissures est ensuite évalué visuellement selon l’échelle suivante :

0 = aucun développement

1 = traces de développement, sur une surface inférieure à 10%

2 = développement léger sur une surface entre 10% et 30%

3 = développement moyen sur une surface entre 30% et 60%

4 = développement important sur une surface supérieure à 60%


Le développement de moisissure permet d’indiquer que le matériau testé est une source de carbone et peut être dégradé par ces moisissures. Les dalles Ecophon Hygiene sont classées 0, et ne permettent donc pas le développement de moisissures.

ISO 846 (methode C)

Cette norme vise à évaluer la résistance des matériaux aux bactéries. Le matériau testé est recouvert d’une source de carbone portant la bactérie Pseudomonas aeruginosa.

Les échantillons de matériau testé sont placés à 28°C pendant 28 jours.

Tout développement sur la surface indique que le matériau testé est une source de carbone et peut être dégradé par cette bactérie.

EN 13697

Cette norme vise à évaluer l’efficacité des produits chimiques désinfectants. L’Institut pour l’Hygiène et la Microbiologie Dr. Brill + Partner, en Allemagne, a ajusté ce procédé aux dalles en laine de verre, pour examiner l’impact du matériau sur l’efficacité du produit désinfectant. Il s'agit donc de s’assurer que les microorganismes soient bien tués une fois la surface de la dalle désinfectée. Le microorganisme testé est donc apposé sur le produit Ecophon puis désinfecté à l’aide d’Incidin Active (détergent désinfectant).

Les résultats ont montré une log-réduction supérieure à 3 pour les microorganismes suivants :

  • Staphylococcus aureus
  • Pseudomonas aeruginosa
  • Enterococcus hirae
  • Escherichia coli
  • Candida albicans
  • Aspergillus brasiliensis

Un tel résultat correspond, selon l’Institut pour l’Hygiène et la Microbiologie Dr. Brill + Partner, à une efficacité suffisante pour les zones sensibles aux conditions d’hygiènes pour lesquelles les produits désinfectables Ecophon Hygiene ont été conçus.

Le tableau de Résistance à l'Humidité décrit les conditions climatiques supportées par les différents panneaux sans flèche, ni déformation ou dégradation. Noter, cependant, que les micro-organismes peuvent aussi être actifs dans des conditions climatiques moins humides.

Noter également que les panneaux Hygiene ont les mêmes propriétés concernant le climat, que les gammes Focus et Master, mais les produits Hygiene supportent des nettoyages plus fréquents et importants. Voir aussi la section Nettoyage.


Vocabulaire - Influence du climat

Corrosion uniforme ou généralisée : c'est la forme la plus commune caractérisée par une réaction chimique ou électrochimique qui se produit uniformément sur toute la surface considérée.  

Corrosion par piqûres : l'attaque se limite à des trous, très localisés, pouvant progresser très rapidement en profondeur alors que le reste de la surface reste indemne. L'installation peut être perforée en quelques heures avec une perte en poids négligeable. C'est la forme de corrosion la plus insidieuse.  

Corrosion par crevasses : ce type de corrosion est généralement associé à la présence de petits volumes de solution stagnant dans les trous, sous les dépôts, à l'interface des brides et joints, à l'interface d'un objet tombé dans le fond d'un récipient. C'est une attaque électrochimique.

Corrosion sous fatigue : la fatigue représente la tendance du métal à se fracturer sous l'action répétée d'un cycle de contraintes. La fissuration apparaît normalement au-dessous de la limite élastique.

Contactez-nous

Vous êtes un distributeur ou un installateur ? Appelez au 03.44.73.04.63              
Vous êtes un architecte ou un maître d'ouvrage ? Appelez au 03.44.73.84.23

Trouvez le responsable de prescription de votre région ICI

Standard : 03.44.73.04.63

Nous écrire : infos.ecophon@saint-gobain.com

Suivez nous : Twitter / Youtube / LinkedIn

Contactez-nous

Vous êtes un distributeur ou un installateur ? Appelez au 03.44.73.04.63              
Vous êtes un architecte ou un maître d'ouvrage ? Appelez au 03.44.73.84.23

Trouvez le responsable de prescription de votre région ICI

Standard : 03.44.73.04.63

Nous écrire : infos.ecophon@saint-gobain.com

Suivez nous : Twitter / Youtube / LinkedIn

Popup Message