Environnements curatifs

Environnement curatif, design basé sur des preuves. En Europe, ces termes sont relativement nouveaux. Fiona de Vos, pionnière néerlandaise, a déjà un temps d’avance sur les tendances. « Je préfère parler en termes d’espaces génératifs. »
Healthcare

Fiona de Vos a suivi son cœur et son inspiration aussi longtemps qu’elle se souvienne. Elle est née et a grandi dans le sud d’Amsterdam, et a reçu une éducation qui lui a permis de se forger une confiance en soi, convaincue que le fait d’être positive permet de réaliser des choses positives.

Après le collège, elle est partie pour l’Australie et la Nouvelle-Zélande. De retour aux Pays-Bas, elle a décidé d’étudier la psychologie. Elle s’est spécialisée en psychologie de l’environnement : un domaine scientifique qui, à cette époque, était en grande partie inexploré.

Aujourd’hui, deux décennies plus tard, elle enseigne cette discipline à l’Université d’Amsterdam. Elle est la fondatrice de Studio dVO, un cabinet de conseil et de recherche spécialisé dans l’interaction entre une personne et son environnement physique, notamment les bureaux et l’environnement des enfants. 

Le cœur de métier de l’entreprise est d’améliorer l’adéquation entre les établissements de santé et leurs utilisateurs. Ceci afin d’améliorer la guérison et le bien-être, et de renforcer les résultats cliniques, la performance économique, la productivité et la satisfaction client d’un organisme de soins de santé. Une grande partie de son expérience provient des États-Unis, où elle a travaillé intensivement avec - entre autres - Bruce Komiske, un directeur de projet renommé et visionnaire, expert dans la conception et de la construction d’hôpitaux pour enfants. 

Aux Pays-Bas, Fiona de Vos travaille avec les hôpitaux, les maisons de soins, les établissements de santé mentale et établissements de santé, afin de définir les objectifs stratégiques et les objectifs de conception du point de vue du design basé sur des preuves et d’un environnement curatif. Mais elle pense déjà à l’avenir, dit-elle.

"L’espace génératif est un sujet qui m’intéresse particulièrement. Il s’agit d’une vision développée par Wayne Ruga, mon mentor aux États-Unis” 

Quand on parle d’espace génératif, Fiona de Vos place l’expérience des intervenants au cœur du bâtiment. “Cela devrait toujours satisfaire les besoins fonctionnels. En outre, les bâtiments ne doivent pas rester isolés mais interagir avec la communauté.” 

Elle cite l’exemple d’un grand hall d’entrée d’hôpital. “Pourquoi ne pourrait-il pas, avec tous ses restaurants et boutiques, être ouvert aux personnes âgées seules et isolées socialement dans la communauté et leur fournir un repas ? Malheureusement, les visions de ce genre sont difficiles à vendre en Europe, elles sont encore un pont trop loin.”

format_quote

Beaucoup d'hôpitaux semblent penser que la lumière naturelle, les chambres à un seul patient et une plante verte dans le couloir suffiront.

Les choses sont différentes aux États-Unis, selon Fiona de Vos qui cite un autre exemple : l’hôpital pour enfant Ann et Robert H. Luriel. Les 23 services de cet hôpital ont été parrainés par des organisations à but non lucratif, comme un planétarium, un musée des sciences, un jardin botanique, une école de ballet, etc. Cela s’appelle le le programme de partenariat de la communauté des arts créatifs (Creative Arts Community Partnership Program), une idée de Bruce Komiske. “Ces 23 établissements ont adopté chacun un étage du nouvel hôpital et ont consacré leur temps et leurs ressources à la conception d’environnements de guérison pour les couloirs, les halls, les salles de jeux et les étages réservés aux soins des patients. En conséquence, la communauté locale est devenue une partie de l’hôpital pour enfants. Je pense que c’est vraiment inspirant.”

Fiona de Vos

Fiona de Vos pense déjà à l’avenir : elle parle maintenant d’espace génératif. 

Fiona De Vos estime que les hôpitaux de son pays d’origine utilisent le terme environnement curatif trop à la légère.

“La raison pour laquelle je préfère utiliser le terme espace génératif est que environnement propice à la guérison est devenu un terme fourre-tout. Le concept de l’environnement de guérison est devenu une incantation, une sorte de prière magique évoquée sans discernement. Un grand nombre d’hôpitaux semblent penser que la lumière naturelle, des chambres simples et une plante verte dans le couloir feront l’affaire.” 

Rien ne saurait être plus éloigné de la vérité, explique Fiona de Vos. Chaque choix de conception a des conséquences, un fait qui mérite un examen sérieux. “Je suis le dénominateur commun entre le client, par exemple un hôpital, et l’architecte. Ce n’est pas seulement le design qui est essentiel ; l’emplacement, l’orientation et la décoration sont tout aussi importants, ainsi que l’utilisation des matériaux.” 

Fiona de Vos utilise l’acoustique pour mettre en avant son point de vue. “Le bruit dans un service de néonatalogie crée un stress chez les nourrissons. Il augmente leur rythme cardiaque et abaisse leur saturation. Il existe un brillant TED talk du consultant en acoustique Julian Treasure, intitulé ‘Pourquoi les architectes ont besoin d'utiliser leurs oreilles’, que je montre toujours à mes classes. Il exhorte les concepteurs à être plus conscients de ‘ l’architecture invisible ’ du son. Le son nous affecte sur le plan physiologique, psychologique, cognitif et comportemental. Cela vaut la peine de vraiment se pencher sur la question.” 

Fiona de Vos a un conseil pour les institutions qui souhaitent créer un environnement curatif dans leurs bâtiments: “N’allez pas trop vite. Prenez le temps de penser à votre vision et à vos objectifs stratégiques.” 

Des études montrent que 10 à 20 % des coûts totaux de construction sont des coûts relatifs aux défauts, lorsque les résultats ne répondent pas aux besoins des utilisateurs et que le travail est à refaire. Quarante pour cent de ces coûts de défauts sont dus à des erreurs de communication », explique Fiona de Vos. “En tant que psychologue environnementaliste, je suis celle qui huile les rouages d’une machine qui fonctionne bien, si vous voulez. J’utilise mon savoir faire, mais aussi mon instinct et ma passion. Je ne veux pas dire aux gens comment gérer les choses, je veux leur montrer qu’il existe une autre façon.” 

Quatre termes et définitions

Environnement curatif: Un environnement qui favorise le rétablissement, le bien-être et l’expérience d’une manière qui améliore la santé

Design basé sur des preuves: L’équivalent architectural de la médecine basé sur des preuves, la conception des bâtiments repose sur les meilleures preuves disponibles

Psychologie environnementale: La psychologie environnementale est l’étude des
interrelations entre l’individu et son environnement physique et social, dans ses dimensions spatiales et temporelles

Conception d’espace génératif: Conception d’un environnement, un lieu - à la fois physique et social - où l’expérience des participants répond aux exigences fonctionnelles de l’espace tout en améliorant sensiblement la santé, les soins de santé et la qualité de vie de ceux qui participent à l’expérience, d’une manière qu’ils peuvent exprimer dans leur propre termes

Texte: Aliëtte Jonkers

Photo: Ingredient Media, Esa Kyyrö