Accueil / Connaissances / L’acoustique est au cœur de notre nouvelle façon de travailler

« L’acoustique est au cœur de notre nouvelle façon de travailler »

« L’acoustique est au cœur de notre nouvelle façon de travailler »

Demandez au cadre dirigeant Philip Vanhoutte quel est le problème majeur dans un immeuble de bureaux modernes, il vous répondra que c’est l’acoustique. Ce cadre dirigeant de 60 ans, vice-président en charge de l’Europe et l’Afrique chez Plantronics, traite ce sujet de manière complète dans son livre « The Smarter Working Manifesto » (le Manifeste du Travail Intelligent). « Cette nouvelle façon de travailler exige d’adopter un nouveau mode de pensée. Les anciennes règles ne sont plus applicables. »

 

Des collaborateurs dynamiques, qui aiment leur travail. Productivité accrue. Meilleure satisfaction clients. Réduction de moitié des arrêts maladie. N’importe quel dirigeant serait fier d’avoir de tels résultats. Chez Plantronics, ils les ont atteints. Et ceci, grâce à cette nouvelle façon de travailler que sa société a intégrée dans toutes ses activités et du sol au plafond.

Une vraie tornade

L’instigateur de cette nouvelle approche est Philip Vanhoutte, un cadre dirigeant cosmopolite qui se sent chez lui où qu’il soit dans le monde. Son accent flamand trahit ses origines. Philip Vanhoutte se déplace sans effort partout dans le monde, que ce soit en Californie, à Londres ou à Hoofddorp, aux Pays-Bas. Depuis plus de 35 ans, sa carrière a évolué à la vitesse d’une tornade à travers le monde des technologies de l’information et de la communication. Il n’a jamais eu besoin d’adopter cette nouvelle façon de travailler, dit-il, puisqu’il n’a jamais travaillé autrement. 

    

 

A propos de Philip Vanhoutte

Position actuelle : Vice-président et directeur général Europe et Afrique de Plantronics.

Passion professionnelle : Diffuser ses idées sur le « Working smarter (travailler intelligent) » à travers le monde.

Motivations : Donner aux collaborateurs la liberté de choisir où et quand travailler. Et aider les employeurs à créer un environnement de travail optimal pour leurs équipes.

Origine de ses meilleures idées : Pendant les balades en vélo. Peu importe l’endroit où Philip Vanhoutte travaille dans le monde, il y a toujours un vélo à proximité. Après chaque réunion, il enfourche son vélo pour se ressourcer mentalement et physiquement.

Fasciné par : La puissance de la musique. Il se fait aussi appeler « Biz DJ », car il aime rechercher les musiques d’ambiance qui contribuent à la concentration ou à la productivité. Les bruits de l’eau, du vent et des oiseaux sont ses favoris.

   

 

Travailler de manière flexible

Dans les années 80, c’est avec enthousiasme que Philip Vanhoutte devient consultant en automatisation des bureaux chez Accenture and Wang Labs, et vécut ainsi la révolution des PC portables chez Dell. Durant toutes ces années, il n’a jamais utilisé de PC fixe. Il a toujours emporté son travail avec lui, n’importe où dans le monde et à tout moment. Que ce soit en regardant le soleil se lever sur la plage de Santa Cruz ou en déjeunant dans un restaurant d’Amsterdam. Au début des années 2000, en tant que directeur adjoint chargé du marketing global chez Sony-Ericsson, il a lancé le premier smartphone avec connexion Bluetooth. Sa passion pour la technologie et le travail flexible l’a conduit chez Plantronics en 2003.

 

Métamorphose

Depuis lors, l’ensemble des bureaux de la grande multinationale ont connu d’après Philip Vanhoutte une véritable métamorphose. « Auparavant, c’était aux collaborateurs de s’adapter aux locaux. Aujourd’hui, c’est le contraire : l’environnement de bureau s’est adapté aux souhaits et aux besoins du collaborateur. C’est là que l’acoustique joue un rôle central. Chez Plantronics, tout a commencé en 2010, alors que la société fut contrainte de passer de trois immeubles de bureaux à un seul. C’était totalement nouveau pour nous. Durant la même période, j’ai été invité par Tim Oldman, aujourd’hui PDG de Leesman, à nous servir de cobaye pour la création d’un nouvel outil de diagnostic qui compile les plaintes et les demandes des collaborateurs. Les 350 collaborateurs ont tous rempli des questionnaires en ligne. Et vous savez ce que nous avons appris ? Un collaborateur sur trois n’inviterait jamais sa famille ou ses amis à visiter son lieu de travail. En Allemagne, un salarié sur deux s’est déclaré mécontent de l’acoustique à son travail, au point de ne pas pouvoir se concentrer. Cela nous a vraiment fait réfléchir. »

   

 

A propos Plantronics

Plantronics fut créé en 1961, dans un petit garage de Santa Cruz en Californie, alors que deux pilotes décidèrent de développer un nouveau micro-casque pour l’aviation commerciale.

Le premier micro-casque utilisé dans l’espace était un Plantronics, avec l’astronaute Wally Schirra qui choisit le MS50 pour la mission Mercury.

Plantronics continua à écrire l’histoire lorsque Neil Armstrong marcha sur la Lune et prononça les paroles légendaires « C’est un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité » dans un casque Plantronics.

Plantronics développa en 1983 le premier micro-casque pour centres d’appel. Dans les années 90 apparurent les premiers modèles intra-auriculaires, suivis par les casques sans fil.

Depuis l’an 2000, les micro-casques sont devenus de plus en plus ergonomiques, avec une attention particulière accordée à la clarté du son et à la réduction des bruits de fond.

Plantronics emploie plus de 3 000 personnes dans le monde, avec des bureaux dans 19 pays.

   

 

Quatre zones acoustiques

Les bureaux européens de Plantronics ont été les premiers à être réaménagés. Philip Vanhoutte a adopté une approche révolutionnaire. Dans un premier temps, autant de murs, portes et corridors que possible ont été supprimés, car ils ne faisaient qu’occuper inutilement de l’espace. Il a également fait installer des plafonds acoustiques, ainsi que de la mousse insonorisante dans les murs.

« Nous avons divisé l’espace en quatre zones acoustiques, selon leur fonction : concentration, collaboration, communication et contemplation.

Nous avons effectivement prévu un espace où l’on peut se retirer un moment pour méditer, écouter de la musique ou faire une sieste régénératrice. Les managers conservateurs pensent que c’est du temps perdu, mais ils ont tort. Je suis sportif : je sais que pour atteindre de bonnes performances, il est essentiel de faire le plein d’énergie ; se contenter d’épuiser les gens ne mènera à rien. »

Intelligence acoustique

Les centres de relations clients en Europe et aux États-Unis ont également été réaménagés. Philip Vanhoutte explique : « Nous avons mis en place toutes sortes de mesures dans le domaine de l’intelligence acoustique. Dans un espace où de nombreuses personnes parlent en même temps au téléphone, la présence de bruits ambiants est fatigante et stressante. Nous avons par exemple placé les gens en cercles, plutôt que sur des rangées face à face. Avec cette configuration, les sons des voix ne se réverbèrent pas. En outre, plus personne ne travaille avec des équipements filaires. Dans notre société, nous travaillons exclusivement avec Skype Entreprise et des micro-casques sans fil. Les collaborateurs choisissent en adultes le lieu et le moment où ils veulent travailler. Les seules conditions imposées sont les résultats à atteindre, les économies de coûts à maximiser et le respect des biens et des personnes qui les entourent. C’est ce que nous appelons la nouvelle liberté ».

Une meilleure santé

Les efforts de Philip Vanhoutte pour atteindre cette « nouvelle liberté » ont été récompensés. Grâce à son approche révolutionnaire, il a en effet reçu un prix d’excellence pour l’ensemble de ses réalisations, décerné par le UK Contact Centre Association. Il souhaite désormais s’assurer que les architectes commencent à s’intéresser à l’acoustique dès la phase de conception des nouveaux immeubles de bureaux. « Ce paramètre est à peine pris en considération actuellement. La plupart des nouveaux immeubles de bureaux requièrent des mesures acoustiques correctives dès que leur construction est achevée. Il faut que cela change. Le « paysage acoustique » (soundscaping), terme créé par Julian Treasure, expert dans le domaine du bruit, doit devenir aussi important que l’aménagement de l’espace. Cela permet, non seulement d’augme

nter la productivité et de réduire la fatigue des collaborateurs, mais aussi d’améliorer leur santé. J’en suis convaincu. L’espace, l’acoustique, le lieu où vous travaillez, et comment vous travaillez : tout est lié. Nous avons également lancé un partenariat avec le Mentally Fit Institute. Voici leur devise : Gérez votre énergie, pas seulement votre temps. Nous tenons à choyer nos collaborateurs, afin qu’ils se sentent le mieux possible.»

« Je suis sportif : je sais que pour atteindre de bonnes performances, il est essentiel de faire le plein d’énergie ; se contenter d’épuiser les gens ne mènera à rien. » Philip Vanhoutte.

Texte : Aliëtte Jonkers

Photographe : De Beeldredaktie

Top

Contactez-nous

Vous êtes un distributeur ou un installateur ? Appelez au 03.44.73.04.63              
Vous êtes un architecte ou un maître d'ouvrage ? Appelez au 03.44.73.84.23

Trouvez le Responsable d'Affaires et de Prescription de votre région ICI

Standard : 03.44.73.04.63 - Nous écrire : infos.ecophon@saint-gobain.com

Contact pour la Suisseinfo@akustikmodular.ch 

Contact pour la Belgique, cliquez ici

Suivez nous : Twitter / Youtube / LinkedIn

Popup Message